Missionnaires en période de Covid-19 : “Jusqu’ici le Seigneur nous a secouru.”

Depuis 2019, François* et son épouse Sofia* sont missionnaires en Sibérie pour traduire la Bible dans la langue locale. Une aventure troublée par l’arrivée du Covid-19.



Parfois, dans nos églises, nous rencontrons des personnes qui servent le Seigneur à l’étranger. Elles nous racontent ce qu’elles y font, comment elles ont pu voir des vies transformées et le royaume de Dieu s'agrandir. En revanche, nous parlons peu des difficultés qu’ils rencontrent. Elles sont nombreuses pourtant, et la plus récente, c’est évidemment le coronavirus.


Nous avons été confrontés à une grande question au mois de mars 2020. Alors que la France se confinait, nous apprenions que les liaisons avec la France allaient être coupées pour une durée indéterminée. Nous avons reçu un mail de notre bureau d’envoi nous expliquant la situation et nous demandant de prendre très vite une décision pour un éventuel retour. Alors que faire ? Et après ? Pourquoi rentrer ?


“Compter ses bénédictions à travers les difficultés”


Nous avons prié le Seigneur et nous lui avons demandé de nous montrer quelle décision prendre. Il nous a alors mis à cœur de compter ses bénédictions à travers les difficultés. Tout d’abord, une semaine avant ce fameux mail, j’avais enfin eu des papiers en règle pour pouvoir rester en Russie. Cela malgré un passage forcé de trois semaines en France pour récupérer un nouveau VISA. Un passage forcé oui, mais béni par le Seigneur, entouré par une église aimante, avec des papiers reçus dans les temps alors que les choses semblaient mal engagées à cause de grèves.


Aussi, un peu plus tôt, nous nous étions rendus à une formation en Angleterre où Dieu avait largement pourvu à tous nos besoins. À cette occasion, il nous avait d’ailleurs rappelé à l’ordre avec amour. Nous avions rencontré une famille anglaise à qui il avait fallu deux fois plus de temps que nous pour trouver le soutien nécessaire pour partir le servir à l’étranger. Moi qui croyais que ces questions là étaient plus simples en Angleterre…


Le Seigneur nous montrait combien il est généreux et parfaitement dans les temps. Décidément, les difficultés pour partir sont aussi un moyen de le voir à l’œuvre et aussi l’occasion d’un examen honnête de conscience.


“C’est le Seigneur lui-même qui veille sur nous”


Après avoir fait un tel bilan dont je vous partage seulement un extrait ici, nous nous rendions bien compte que les paroles du prophète Samuel sont vraies à Eben-Ezer :

“jusqu’ici le Seigneur nous a secouru.”

Notre plus grande assurance-vie ne réside pas dans un travail pour un patron ou pour l’état. Non, c’est le Seigneur lui-même qui veille sur nous.

Servir le Seigneur est une bonne chose. Il ne faut pas se décourager face aux difficultés de départ : il nous équipe pour y faire face.


*Les prénoms ont été modifiés


33 vues0 commentaire

GÉNÉRATION PROPULSION

Une nouvelle génération se lève pour répondre à l'appel de la mission mondiale auprès des nombreux peuples encore sans accès à l'Évangile.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

Une équipe de conseillers est à ta disposition pour discuter, répondre à tes questions, ou même réfléchir à un projet précis avec toi. Alors n'hésite pas à les contacter par mail ou en utilisant le chat en ligne.

En partenariat avec

CtaM-baseline-transp.png

Tu veux recevoir les nouveautés ou encore les dates des événements PROPULSION, c'est ici !

loupe.png
Logo_GenerationPropulsion_DEF.png